Collagène - Information Technique sur le Collagène
 

Nous avons rassemblé les principaux articles techniques et nous les avons publiés dans notre site. Dans cette page, nous vous présentons les détails de certains auteurs, le titre de l’article et un résumé des thèmes abordés.

Extraits tirés du livre “Look and Fell Younger”, du Dr. Warren Chaney


Observations : Nous ne faisons aucune affirmation ni ne fournissons aucun conseil. Toute l’information ici présente vient de pages déjà disponibles sur Internet et de recherches effectuées par le fabriquant :

Cliquez sur le titre de chaque colonne pour lire le texte dans son intégralité
 

Collagène – Le lien qui unie

COLLAGEN - THE TIE THAT BINDS
Dr. Warren Chaney
 

Auteurs : A. Berton, V. Rigot, E. Huet, M. Decarme. Alex Suh, DC, et al

Description :
Qu’est ce que le Collagène & pour quelle raison le Collagène est-il nécessaire à la Jeunesse et à la Santé ?

 

À la recherche de la Source de Jeunesse

COLLAGEN - LOOKING FOR THE FOUNTAIN OF YOUTH
Collagen and Aging

Auteurs : Dr. Warren Chaney, et al

Descri
ption :
Le Collagène et le Vieillissement, Maladies liées au Collagène, la douleur des Mains arthritiques.

 

 

Comment le corps se reconstruit-il par lui-même ?

HOW THE BODY REBUILDS ITSELF

Auteurs : O. Steinbrocker, C.H. Traeger, R.C. Batterman, Dr. Warren Chaney, et al

Description :
Réparations métaboliques, Bursite, tendinite et tendineuses. Cartilage, rides et vergetures.

 

 

La Perte de poids et le Collagène

WEIGHT LOSS AND COLLAGEN

Auteurs : Kari Kivirikko, M.D., Ph.D. , Dr. Warren Chaney

Description :
Sur la Perte de Poids

 

 

La Clé pour Paraître et se Sentir Plus Jeune

COLLAGEN
The Key to Looking and Feeling Younger

Auteurs : Dr.Stephen Ho, MD, Jeff Wilson

Description :
La Nature du Collagène

 

 

Les limitations du Collagène Type II - ETUDES CLINIQUES

COLLAGEN TYPE II LIMITATIONS

Auteurs : Dr. Jean-Yves Leroux

Description :
La Nature du Collagène

 

Collagène – LE LIEN QUI UNIE

Dr. Warren Chaney
Le Collagène est la protéine structurelle fibreuse qui compose les fibres blanches (fibres du Collagène) de la peau, tendon, os, cartilage, et de tous les autres tissus conjonctifs. Il se trouve également dispersé dans le corps, sous forme de gels, pour fournir rigidité, comme par exemple l’humeur vitrée de l’œil. [1] En d’autres termes, le collagène est la protéine naturelle qui compose la plus grande partie de l’aide structurelle du corps, et est la principale substance de tissu conjonctif. C’est le tissu conjonctif fibreux qui maintient nos corps uni. Le Collagène est présent dans tous les organismes multicellulaires.

Le Collagène donne résistance et propriétés élastiques aux différents organes et tissus. Vingt-cinq pour cent du poids de la protéine sèche du corps humain est du collagène. Soixante quinze pour cent de notre peau est faite de collagène et, au total, près de trente pour cent de tout notre corps est du collagène. Le collagène est une partie naturelle de la constitution des tendons, ligaments, articulations, muscles, cheveux, peau et organes vitaux. Quand l’approvisionnement essentiel du collagène dans le corps est réduit, le corps en est affecté. La faiblesse, fatigue, douleurs, et un manque total de performance sont les symptômes fréquents associés à ce problème, symptômes qui n’augmentent qu’avec l’avancée de l’âge.

En plus des nombreuses propriétés structurelles, le collagène sert comme principal catalyseur pour la croissance et réparation de presque tous les tissus de l’organisme. La plupart des différentes maladies du vieillissement sont liées à l’approvisionnement de cette protéine vitale pour l’organisme, ainsi qu’aux perturbations du propre collagène. Quand la production du collagène dans nos corps souffre des changements, nous souffrons aussi !

La production de collagène dans nos corps diminue drastiquement avec le vieillissement. Ce processus en ralentissement, furtivement et très insidieux, commence à ralentir à partir de vingt ans, prend de la vitesse à trente ans et à quarante ans et, ensuite, siffle comme un train de marchandises qui parcourt nos années cinquante et soixante. Le manque de collagène, ou l’utilisation inadaptée du collagène par l’organisme, explique ce qu’est la vieillesse.

Les scientifiques de l’Investigation sont conscients de ce problème, mais jusqu’à relativement peu de temps, on ne pouvait pas faire grand chose parce que la plupart de la supplémentation du collagène non-médical était inutile. Le corps était simplement incapable de l’assimiler. Ah, bien sûr, vous avez pu trouver des suppléments de collagène dans certaines boutiques de santé alimentaire, à l’arrière des magasines, et, occasionnellement, dans une pharmacie, mais ceux-ci on peu ou presque rien fait sauf nous coûter de l’argent.

Heureusement, il s’est produit une avancée scientifique significative, comme résultat d’un partenariat entre un formulateur français, un talentueux groupe de biochimistes, et un fameux laboratoire médical canadien. Après des investigations considérables et un certain investissement, le partenariat a développé une matrice de collagène hautement bioactive, que l’organisme assimile au début du processus digestif. Le produit s’appelle le Pure-Col® et son développement est aussi important dans le ralentissement du processus de vieillissement, soulageant les douleurs associées à l’âge, et en améliorant l’apparence (nous allons débattre ce sujet dans une section propre, dans ce chapitre). Cependant, ne prenez jamais de supplément sans comprendre complètement pour quelle raison il est nécessaire. Je sens que ce produit est nécessaire et nous vous montrons ici pourquoi.


Pourquoi le Collagène est-il nécessaire à la Jeunesse et à la Santé ?
Le Collagène est produit naturellement par l’organisme et peut être fournit à partir de sources d’aliments sélectionnés. Il est vital pour le fonctionnement de l’organisme, parce que c’est le lien qui uni ! L’utilisation du collagène par l’organisme ne peut pas être exagérée. Le collagène compose les articulations, muscles, cheveux, peau, tendons et ligaments de l’organisme. Il fournit la structure à notre organisme et forme les câbles moléculaires qui renforcent les tendons. Il compose les vastes couches élastiques qui appuient notre peau et organes internes. Les os et les dents sont faits quand l’organisme ajoute des cristaux minéraux au collagène du corps. [2]

Les fibres de collagène sont unies comme des morceaux de tissu pour former un réseau, dans lequel les nouvelles cellules croissent et se reproduisent. L’organisme a besoin de construire de nouvelles cellules à tout moment, comme par exemple, dans le processus de guérison ou de croissance, dans lequel le collagène joue le rôle central. Le collagène est la substance qui protège et aide les tissus mous du corps, et c’est ce qui les lie à notre squelette. [3] En d’autres termes, le collagène est aussi le matériel comme la colle qui maintient le corps uni.


Appendice :
[1]
Miller-Keane Medical Dictionary, 2002 .
[2] A. Berton, V. Rigot, E. Huet, M. Decarme, Y. Eeckhout, L. Patthy, G. Godeau, W. Hornebeck, G. Bellon, and H. Emonard. Involvement of Fibronectin Type II Repeats in the Efficient Inhibition of Gelatinases A and B by Long-chain Unsaturated Fatty Acids, Journal Of Biological Chemistry, Juin 2001.
[3] Alex Suh, DC, pendant un entretien personnel effectué en Avril 2003.  

Retour Haut de Page
 


Collagène – À la recherche de la Source de Jeunesse
Le Collagène et le Vieillissement
La production de collagène dans le corps diminue avec le vieillissement. C’est à dire, elle se ralentit réellement. Nous l’observons d’abord à l’extérieur de notre corps, quand les lignes et les rides minuscules commencent à apparaître vers trente ans. A ce moment là, le manque de production de collagène et les dommages dans le collagène affectent déjà l’intérieur de notre corps. Les dommages attirent notre attention quand les ruptures et les entorses deviennent plus graves ; quand les choses que nous avons toujours faits, comme courir ou sauter, paraissent soudain plus douloureuses ; quand les lésions, qui n’étaient jamais graves, commencent à nous provoquer des douleurs ; et quand Les douleurs dans les articulations deviennent plus problématiques. Nous sommes en train de sentir les douleurs du vieillissement.
Avec le vieillissement continue, notre tissu conjonctif et tissu musculaire se tarissent du à une augmentation du manque et des dommages dans le collagène. Comme résultat, nous expérimentons un affaiblissement de notre structure squelettique. Tel comme un bombardier furtif, le manque de collagène nous guette sournoisement sur le radar. Un jour, nous nous réveillons et disons à nous même : il y a quelque chose qui ne va pas !
En dehors du corps, le ralentissement de la peau dans la production du collagène s’accentue de plus en plus avec l’âge. La peau commence à gagner des rides. Elle perd la brillance de la jeunesse que nos partenaires et nos êtres chers ont l’habitude d’admirer. L’apparence radieuse et saine disparait. D’ici peu, nous développons des crêtes dermiques et des rides, des marques rouges et des tâches brunes. Notre peau sèche dans certaines zones. Un certain matin, nous nous regardons dans la glace et nous disons : ce n’est pas bon ça ! L’après-midi, nous parcourrons toutes les pharmacies et boutiques d’aliments sains à la recherche de toute une variété de crèmes, pommades et lotions. L’annonce sur la chaîne de ventes à la télé, sur le récent rajeunisseur de peau miraculeux, paraît tout à coup être intéressant pour nous. Bien plus tard, après avoir appliqué des tonnes de graisse sur notre peau, et gaspillé des centaines de dollars en lotions secrètes pour nos visages, c’est que nous comprenons que presque rien ne fonctionne. Pourquoi ? Parce que nous sommes en train de traiter les symptômes et non le problème.
La décoloration des mains est un symptôme associé depuis longtemps au vieillissement. Très tôt, nos mains commencent à avoir un aspect ridé et âpre comme si elles étaient passées au lave-vaisselle, et qui fait penser aux publicités d’autres temps à la TV. Ce qui nous déprime dans cette société “Machine à laver la vaisselle” de haute technologie, c’est que la plupart n’a pas eu besoin de mettre ses mains dans un lave-vaisselle !

Le ridage prématuré des mains est un signe d’apparition d’un manque de collagène et, dans certains cas, même de la maladie du collagène.
Nous pourrions apprendre à vivre avec l’apparence, si seulement le manque de production de collagène du corps s’arrêtât ici, mais cela ne se produit pas. Avec le déficit du collagène, des maladies du collagène apparaissent.

 

Maladies du Collagène
Les maladies du Collagène, depuis longtemps associées au vieillissement, représentent beaucoup plus qu’une simple maladie des personnes âgées. La maladie du Collagène caractérise tout un groupe de maladies qui englobent les anomalies du système immunitaire. En même temps que les anomalies, on observe aussi normalement des inflammations du tissu conjonctif et des vaisseaux sanguins. Ce groupe de maladies est lié au tissu conjonctif du collagène, qui fournit la structure de support du muscle-squelettique et la couverture de la protection, comme la peau, les membranes muqueuses et la ligne des vaisseaux sanguins, pour le corps.
Selon les statistiques les plus récentes, près de soixante millions d’américains souffrent d’un certain type d’arthrite, en même temps que de nombreuses autres variétés de maladies arthritiques. [4] Ce nombre devrait augmenter à plus de soixante quinze millions au cours des prochains vingt ans. [5] Tous ceux qui souffrent d’arthrite partagent les mêmes symptômes de douleur sévère et perte de mouvements, que se soit en extension ou en angles, ils détruisent tous la jeunesse et conduisent à une diminution de la qualité de vie. De plus, les problèmes de maladie cardiovasculaire, qui continue d’être l’assassin numéro un dans le pays, et les effets débilitants du vieillissement augmentent considérablement. [6]
Des investigations ont démontré que quand les personnes souffrent d’arthrite, il se produit un collagène sélectif destructeur dans le cartilage. Les globules blancs attaquent le cartilage commun, lequel, de son côté, active le système immunologique pour développer des anticorps. Ces anticorps se retournent et attaquent ce qu’ils croient être des ennemis, le collagène. Par conséquent, la réponse du système immunitaire est d’attaquer tout le cartilage qui se dégénère dans le corps. Ainsi, bien que le problème ne concerne que un poignet ou un genou, les deux poignets sentent la douleur, les deux genoux sentent la douleur, notre dos, notre anche, et les deux épaules sentent la douleur. A la fin, le résultat est le même : la douleur du vieillissement augmente, en même temps qu’une perte accentuée de la qualité de vie. [7]
Le coût du traitement traditionnel d’arthrite a augmenté, de US$65 billions en 1992 à près de US$480 billions en 2002. [8] A maior parte do custo foi para pagamentos de invalidez, e perdeu-se tempo e trabalho. [9] La plupart du coût a été consacrée aux paiements d’invalidité, et on a perdu du temps et du travail. [10] De plus, il y a eu un coût supplémentaire terrible pour traiter des effets collatéraux des médicaments pour le traitement de l’arthrite, incluant drogues corticostéroïdes immune suppressives. La maladie du collagène est sans l’ombre d’un doute devenue un terrible châtiment dans la société.
Les Maladies du collagène dans le corps humain sont divisées en deux groupes principaux :


1.. Celles génétiquement déterminées ou qui soient le résultat de défauts structurels et biochimiques et

2. . Celles qui sont acquises et dans lesquelles se donnent des réactions inflammatoires et immunologiques dans les tissus.

Parmi le premier groupe, il existe des désordres qui se distinguent par défauts structurels qui affectent la formation du propre collagène. Les maladies du collagène acquises, le second groupe, sont celles qui sont le plus fréquemment associées au vieillissement, bien que le premier type puisse aussi l’être. Les exemples de maladies du collagène acquises incluent la dermatomyosite et l’arthrite rhumatoïde. [11]
L’expression « maladies rhumatiques » est un terme utilisé fréquemment à cause de l’arthrite rhumatoïde, l’un des plus fréquentes de toutes les maladies dans ce groupe.
La douleur des mains arthritiques

Le plasma sanguin de patients atteints de la maladie du collagène révèle des niveaux significatifs d’auto-anticorps (ces derniers sont des anticorps qui attaquent les propres protéines ou cellules du corps). Cette réaction antigène-anticorps conduit à l’inflammation de nombreux des tissus vitaux du corps. Les maladies du Collagène les plus communes incluent l’arthrite rhumatoïde, la fièvre rhumatique, le lupus érythématose, la dermatomyosite, la polyarthrite noueuse et la sclérodermie. [12]
La plupart des maladies du Collagène, comme l’arthrite rhumatoïde et la fièvre rhumatique, sont caractérisées par un nombre élevé de douleur dans les articulations. La fièvre rhumatique peut aussi résulter en dommages permanent au niveau du cœur, une condition plus proéminente chez les enfants que chez les adultes. Le Lupus érythématose est auto-immune, il provoque des altérations dans les reins, la peau et dans toutes les membranes qui revêtissent la cavité corporelle. La dermatomyosite est plus commune, elle est vue comme une éruption cutanée accompagnée par une douleur musculaire. Dans la Polyarthrite noueuse, les parois des artères sont endommagées et dans la sclérodermie, d’épaisses couches de fibres collagènes sont déposées. Les deux maladies découlent d’une fonction fragilisée des organes.

Certaines maladies du collagène n’ont aucun traitement satisfaisant, mais la plupart peut être traitée cliniquement. Par exemple, l’arthrite rhumatoïde est généralement traitée avec les même composés que l’aspirine, les corticostéroïdes et les immunosuppresseurs, utilisés séparément, ou en association les uns avec les autres. [13] Certaines maladies du collagène, comme la fièvre rhumatique, sont traitées avec des antibiotiques, en considérant que le Lupus ou la Polyarthrite noueuse sont significativement aidés par les corticostéroïdes.

Appendice :
[4]
Shelton, Gene; Collagen Type II and Arthritis, Health Remedies Notebook, 2002.
[5] National Cardiovascular Disease Statistics, Office of the Surgeon General, Washington, D.C. 2003.
[6] Ibid.
[7] Effects of Oral Administration of Type II Collagen on Rheumatoid Arthritis, a Harvard School of Medicine Study published in the Journal of Science, Boston, Massachusetts, Septembre 1993.
[8] National Cardiovascular Disease Statistics, Office of the Surgeon General, Washington, D.C" 2003.
[9] Ibid.
[10] Cochran, Charles; Lubricate Your Joints, Canadian Journal of Health and Nutrition, Mars 2001.
[11] Christopher M. Overall, Angela E. King, Douglas K. Sam, Aldrich D. Ong, Tim T.Y. Lau, U. Margaretha Wallon, Yves A. DeClerck, and Juliet Atherstone. The Hierarchical Role in Binding Timp-2 of the Unique Cationic Clusters of Hemopexin Modules Iii and Iv; Department of Biochemistry and Moleculard Biology, Faculty of Medicine, University of British Columbia, Vancouver, British Colombia V6T 1Z3, Canada and the Division of Hematology-Oncology, Children's Hospital Los Angeles and University of Southern California, Los Angeles, Caliofrnia, 1998.
[12] Ibid.
[13] Tuan, T.-L., Song, A.K., Chang, S., Younai, S., and Nimni, M.E. In vitro fibroplasia: Matric contaction, cell growth, and collagen production of fibroblasts cultured in fibrin gels. Experimental Cell Research, 223:127-134; 1996.
 

Retour Haut Page



Comment le corps se reconstruit-il lui-même ?
Les jeunes ont les glandes pituitaires qui produisent GH en abondance (hormone de croissance). Avec le vieillissement, cette hormone diminue progressivement. L’emphase devient le collagène. La fonction du collagène dans l’organisme est de convertir les molécules de la protéine naturelle en acides aminés essentiels nécessaires à l’organisme. Ainsi, le collagène joue d’importantes fonctions de manutention du corps.
 
Si le corps arrive à reconstruire, se réparer lui même avec efficacité, cela dépend seulement de sa capacité de transformer une ressource corporelle en une autre. Ce processus de synthèse protéique est un processus métabolique qui requiert du collagène comme catalyseur. A l’instar du collagène qui se réduit dans le corps, les deux ressources et les catalyseurs sont réduits aussi.
L’investigation a démontré qu’une grande partie de la réparation du métabolisme vital du corps se produit quand nous dormons. [14] Il y a longtemps que l’on sait que le corps change d’engrenage peu après s’être endormi. Il bouge à partir de son état normal actif préparatif vers un état de reconstruction et de manutention. C’est pendant le sommeil que le corps recherche du collagène disponible et d’autres nutriments importants pour les convertir en matériaux importants, nécessaire à l’organisme.
La synthèse du collagène est quelque chose qui intéresse ceux qui veulent paraître et se sentir plus jeune. Par conséquent, tout supplément alimentaire qui puisse augmenter la reconstruction ou le processus de cicatrisation est quelque chose que nous devons fortement prendre en compte.

Les producteurs de compléments alimentaires de santé ont reconnu le besoin des suppléments de collagène. Mais, les collagènes non médicaux ne sont pas bio disponibles (un terme chic qui signifie que l’organisme ne peut pas l’utiliser). Pour contourner la situation, certains fabricants dépourvus d’éthiques se sont engagés dans des schémas moins propres d’instigation aux compléments de collagène, lesquels ne sont pas absorbables, ou à certaines hormones pionnières qui ne font rien pour le collagène.

Le corps fabrique son propre collagène tous les jours, mais, une fois que la production diminue avec l’âge, l’offre disponible de collagène devient rapidement moins que suffisante. La détérioration progressive de plusieurs parties du corps devient visible. Un des premiers signes visibles est le ridage de la peau et le début de douleurs dans les articulations inexplicables. Notez que j’ai dit, signaux visibles de vieillissement. Les rides et la douleur articulaire ne représentent que ce qui passe vers l’extérieur du corps. Nous ne pouvons qu’imaginer ce qui se passe à l’intérieur.
Une fois commencées, les conditions dégénératives de l’arthrite, la fibromyalgie, la douleur dans les articulations associatives, et autres syndromes sont implacables. Peu de chose peuvent être faites pour soulager la douleur, et encore moins interrompre le processus dégénérateur. Ne m’interprétez pas mal. L’organisme a sa capacité de se guérir par lui même, mais on doit lui fournir les matériaux corrects avec lesquels il puisse travailler. La guérison commence de dedans vers l’extérieur. Le même fait la jeunesse ! Donc, la seule chose qui fonctionne est éliminer l’origine de la dégénération avant qu’elle ne se produit.
 

Bursite, tendinite et Tendineuse
La Bursite, tendinite et tendineuse sont trois des maladies du collagène les plus communes, qui nous touchent à mesure que nous vieillissons, et qui font en sorte que nous nous sentons et paraissons plus vieux. La Bursite est causée par l’inflammation de l’arthrite ou par l’infection. [15] Les zones des articulations affectées le plus fréquemment sont l’épaule, le coude, le poing, la hanche, le dos et les chevilles. Les individus souffrant de bursite sentiront de la douleur, a de sensibilité et de la rigidité près des zones affectées. [16] Comme résultat, l’affaiblissement musculaire local se développe fréquemment comme résultat de la préoccupation à éviter des mouvements douloureux dans les articulations, comme monter l’escalier.
La Tendinite, une inflammation des tendons, a été considérée comme la principale cause de douleur dans le tendon, et associée à la perte de force et de mouvement. Récemment, les chercheurs ont découvert que la plupart des personnes diagnostiquées avec cette maladie n’ont aucuns signes d’inflammation dans le tendon. Par conséquent, les sciences médicinales ont classifié la tendinite de façon plus adéquate, la Tendineuse. De nos jours, les termes ne se différencient pas.
 
La Tendineuse/tendinite est causée par une rupture du tissu du tendon composé par le collagène. Le collagène contribue à revêtir la structure d’un tendon et à sa force. Quand il se produit une rupture du collagène, de petites larmes apparaissent dans le tendon, l’affaiblissant et causant la douleur. Cette maladie du collagène peut affecter aussi bien les enfants que les jeunes adultes, ainsi que ceux qui sont en train de vieillir. Elle touche ceux qui exécutent des mouvements répétitifs dans leurs travails, sports ou activités quotidiennes. Ceux qui posent de la moquette souffrent de cette maladie dans les genoux, les écrivains dans les poignets, et les joueurs de tennis dans les coudes.
La Bursite et tendinite/tendineuse peut être traitée avec succès à travers le repos des parties douloureuses, l’application de gel, ou à travers des médicaments qui éliminent la douleur. Cela donne au corps du temps pour réparer et reproduire les dommages du cartilage, à partir du moment où le corps produit encore la quantité nécessaire de collagène.
 

Arthrite

L’Arthrite est un terme général qui décrit l’inflammation dans les articulations. La forme la plus commune d’arthrite est l’ostéoarthrite, aussi appelée maladie dégénérative des articulations. L’Ostéoarthrite est associée à une rupture du cartilage dans les articulations, et qui se déclare le plus fréquemment dans les hanches, genoux et colonne vertébrale. Elle peut affecter drastiquement les articulations du doigt et les articulations des doigts de pieds. [17] De nos jours, soixante millions d’américains souffrent d’arthrite. Les spécialistes parlent même d’épidémie arthritique. John Klippel, directeur médecin de la fondation arthrite, a affirmé catégoriquement, ce qui devra être pris comme une alerte, que « nous avons toujours soupçonné que le problème était plus grand que la connaissance.

Heureusement, les méthodes communes de traitement n’iront pas changer la progression de l’ostéoarthrose. Cependant, deux suppléments nutritionnels, la glucosamine et la Chondroïtine, ont été observés à cause de leurs propriétés à soulager la douleur et à aider à réduire la rupture du cartilage, ce qui est une partie significative de l’ostéoarthrose en soit. Ce qui est particulièrement intéressant c’est que la glucosamine et la Chondroïtine (deux sulfates) sont des composants du cartilage normal. Certains chercheurs ont démontré avec succès que les deux substances semblent stimuler la production de nouveau collagène. La seule chose qui pourrait être mieux, serait de prendre directement un complément de collagène biodisponible.


Cartilage
Le cartilage est un matériel en caoutchouc très ferme qui couvre les extrémités des os des articulations normales. La fonction principale du cartilage est de réduire la friction des articulations et, une fois que le cartilage peut changer de forme quand comprimé, sert comme un amortisseur pour les os.
Le cartilage peut changer de forme, il est en effet composé par plus de soixante dix pour cent d’eau, laquelle peut être redistribuée avec la compression ou avec le mouvement. Étant donné que le cartilage ne contient pas de nerfs, vous ne sentez jamais la douleur quand ces changements se produisent. Quand la maladie du collagène attaque, au fur et à mesure que nous vieillissons, cette qualité d’absorption du choc est réduite. C’est pour cela que les activités comme courir et sauter sont chaque fois moins confortables quand nous vieillissons.

Le Collagène est un composant-clé du cartilage, lui fournissant sa force. Quand la production du collagène dans le corps réduit, la production de cartilages est affectée, et ainsi sont tous les systèmes organiques qui contiennent du cartilage.


Collagène, rides et Vergetures
La production du collagène du corps dans la peau commence à baisser vers vingt cinq ans. [18] Mais, cette baisse s’accélère réellement vers quarante et cinquante ans. De nombreuses études ont démontré que la production naturelle du collagène dans la peau diminue à un taux de 1% par an, après quarante ans. Ainsi, quand une personne arrive à cinquante cinq ans, elle a perdu plus de quinze pour cent de sa capacité de production de collagène. A soixante dix ans, la perte est de plus de trente pour cent, vers le bas. [19]
Dr. Martinganon Sal, une autorité du collagène reconnue internationalement
Avec une baisse de la production de collagène, la peau retient moins d’eau, maigrit et commence à gagner des rides, comme une prune qui se transforme en pruneau, ou un raisin se transforme en raisin confit. Comme résultat, l’élastine dans la peau devient encore plus endommagée, retient moins d’eau, et devient moins élastique et résiliente.

Un collagène de la peau plus faible résulte en une augmentation des lésions, un nombre moindre de vaisseaux sanguins, et une peau plus faible. De leur côté, les parois capillaires de la peau deviennent plus épaisses, ce qui donne origine à une réduction de l’offre de nutriments et à une capacité réduite à déplacer des produits contenant de l’eau. La peau court maintenant un plus grand risque d’infections, de changement de couleur par pigmentation de la peau et d’autres marques de vieillissement. Etant donné que la peau est en moins bonne santé, sa capacité à servir de barrière aux bactéries et virus est réduite. [20] Cela crée une nouvelle ronde de problèmes du vieillissement. [21]
Les traitements faciaux de collagène, normalement appliqués en masques, sont fortement sollicités en centres de beauté partout dans le monde. Il est normal de payer US$150 – R$300 pour un seule traitement, à Beverly Hills ou New York. La théorie est qu’à travers l’application de collagène directement dans la peau, la peau ira absorber et utiliser le matériel. C’est problématique car cela ne fonctionne pas. La peau ne peut pas absorber les molécules de collagène parce qu’elles sont trop grandes. Le même s’applique à la plupart des masques faciaux et crèmes vendues dans des boutiques de cosmétique et autres lieux. Ceux-ci ne fonctionnent tout simplement pas. Une entreprise a développé d’excellent traitement de collagène utilisant une matrice de collagène absorbable par la peau. La bonne nouvelle, c’est que les traitements ne vont pas coûter US$300, et ils fonctionnent, et ils fonctionnent avec beaucoup d’efficacité.
 

Appendice :
[14] O. Steinbrocker, C.H. Traeger, R.C. Batterman, J.Am. Med. Assoc. 155, 1949 and as referenced and detailed by Dr. Sal Martingano in his Collagen Audio Series, Floride, 2001.
[15] Li S, Fan Y-S, Chow LH, Van Den Diepstraten C, van der Veer E, Sims S, Pickering JG (2001) Innate diversity of adult human arterial smooth muscle cells: cloning of distinct subtypes from the internal thoracic artery. Circulation Research, 89:517-525.
[16] Ibid.
[17] Michael W. Smith, Understanding Arthritis, Treatment and Detection, Juin 2002.
[18] Anu Muona: Type XV Collagen. Complete structures of the humain COL15A1 and mouse Col15a1 genes, location of type XV collagen protein in mature and developing mouse tissues, and generation of mice expressing truncated type XV collagen. Acta Universitatits Ouluensis D 662, 2001.
[19] Dr. Sal Martinganon, one of the nation's acknowledged collagen experts and researchers, speaking in a taped national radio broadcast appearance, Reasons for Aging , 20002.
[20] DiGiovanna, Augustine G. Human Aging: Biologica


Retour Haut de Page




Perte de poids et Collagène
Toutes les statistiques actuelles indiquent fortement que la race humaine est en train de perdre la bataille du ventre. En Amérique, plus de 40 millions de personnes ont de l’excès de poids, c’est à dire trente cinq pour cent de la population, ou plus. Aujourd’hui, le citoyen américain moyen pèse près de huit à dix livres en plus par rapport à ce qu’il pesait il y a de cela une décennie.
Étant donné la révolution actuelle du Fitness aux E.U., on pourrait penser que l’on est en train de perdre du poids, mais ce n’est pas bien ce qui se passe. Bien sûr, les personnes vont au gymnase, prennent des suppléments, et fuient leurs limites, pour contribuer avec plus de US$40 mil millions par an à l’industrie de fitness et de suppléments. Cependant, les E.U. continuent même comme ça à être une nation d’obèse.
 
Le poids est un des grands responsables du vieillissement aussi bien au niveau de la santé que de l’apparence. Pensez à cela ! Quand vous imaginez un homme de quarante ans, à quoi pensez-vous ? Très probablement, que c’est une personne avec un gros ventre qui pend. Au fur et à mesure que l’âge avance, le ventre devient chaque fois plus gros. Avec le temps, le ventre grandit chaque fois plus. Tout ce poids frontal additionnel fait en sorte que le meilleur des hommes se dirige vers une posture abattue accentuée. Il suffit d’aller à son centre commercial le plus proche et de regarder autour de vous. Vous allez comprendre ce que je veux dire.
Les femmes n’échappent pas non plus à la malédiction. Et c’est encore pire pour elles, car cet effet commence plus tôt que chez les hommes. Les hanches s’élargissent, les cuisses deviennent plus grosses et les bras deviennent mous. Voilà des marques identifiables du vieillissement. Au fur et à mesure que le temps passe, c’est notre taille et notre poids qui tendent généralement à indiquer notre âge.


Être obèse n’est pas salutaire. L’investigation médicale a constamment démontré que des personnes obèses courent le double de risque de souffrir d’une maladie cardiaque. C’est pire pour l’assassin silencieux, les diabètes. Les personnes obèses ont une probabilité jusqu’à 40 fois plus élevée de contracter cette maladie. Des études médicales ont aussi démontré que perdre quelque chose comme onze livres pourra réduire le risque de l’ostéoarthrose du genou de 50%.
Après il y a la lutte quotidienne pratique concernant la taille. Au fur et à mesure que notre ceinture basse augmente, notre lenteur augmente. L’utilisation et l’usure des articulations de support, comme les genoux et les chevilles, augmentent. À cause de cela, notre posture, notre apparence, notre forme de sentir et, en dernier recours, notre auto-image se détériorent.
 
Plus petit chaque jour
Comme si gagner du poids, avoir des douleurs articulaires, et une mauvaise posture ne soient pas suffisant pour contribuer à nous paraitre et nous sentir plus vieux, il y a encore quelque chose qui a de l’influence. Au fur et à mesure que nous vieillissons, nous devenons plus petits. Tout le problème de l’obésité lié à une mauvaise posture, et au fait que nous devenons chaque fois plus petits à mesure que l’âge avance, est lié en de nombreux aspects au manque de collagène dans le corps, et à la destruction continue du collagène. La diminution dans la production du collagène résulte en une diminution du métabolisme, ce qui conduit à une augmentation du poids. L’augmentation du poids met nos articulations et disques intervertébraux en stress, qui usent notre posture et taille. [22] C’est le début d’un nouveau cycle de maladies du collagène. Et bien, vous voyez le problème.
 
Qu’est-ce qui nous pousse à avoir la taille que nous avons ? C’est certainement notre structure squelettique, selon la détermination de nos gènes. Si vous avez de longues jambes, vous allez être plus grand qu’une personne avec des jambes courtes. Il arrive la même chose si vous avez une longue ceinture. Toutes les choses sont pareilles, une personne avec un tronc long et des jambes longues sera plus grand qu’une personne ayant un tronc court et des jambes courtes.
Cela fait partie du sens commun, n’est-ce pas ? Et bien, que peut-on en dire ? Ce n’est pas important que la taille soit grande ou petite, on va rapetisser avec l’âge. Devenir plus petit fait parti du processus de vieillissement. C’est aussi une manière de nous sentir plus vieux.
Une partie de notre taille est faite de cartilage entre nos disques. Le stress physique, la mauvaise posture, l’augmentation du poids et le processus de vieillissement font en sorte que ces disques s’usent. Au fur et à mesure qu’ils deviennent plus fins, le corps rétrécit. Il n’est pas rare de voire des personnes âgées perdre huit pouces ou plus de taille, quand ils atteignent soixante dix et quatre-vingt dix ans. [23]
Les problèmes de réduction du cartilage aggravent encore plus le processus de raccourcissement de la personne. Sans une bonne offre de collagène, le corps ne peut pas s’auto-réparer, de forme qu’il continue à grandir. En plus, la perte de la masse osseuse qui se produit avec le vieillissement crée une situation au cours de laquelle la structure humaine non seulement devient plus petite mais aussi commence à se tordre et se retourner. Cela provoque plus de stress à la colonne vertébrale déjà endommagée. Combien de personnes âgées connaissez-vous, qui non seulement sont devenues plus petites que quant elles étaient jeunes, mais aussi ce sont courbées et déformées. Il n’est pas étonnant que la façon comme ils marchent soit tout sauf juvénile. Il n’est pas étonnant que son attitude mentale soit affectée.
 
Les problèmes de la diminution de l’approvisionnement du collagène ne se produit pas seulement chez les personnes âgées. Les plus jeunes, la population au dessus des trente cinq ans souffrent aussi du début des maladies du collagène dégénératives avancées. [24] C’est certain que les effets négatifs d’un processus alimentaire pauvre laissent aussi ses marques. Les nutriments que nous devrions recevoir de notre alimentation sont jetés. En plus, la population en générale souffre d’un total manque de compréhension nutritionnelle. Au lieu d’apprendre la manière correcte d’alimenter son corps, de nombreuses personnes naviguent sur les sites de célébrités les plus récents, espérant pouvoir trouver la réponse magique. Mais elles ne trouvent pas cette réponse. Combien de célébrités connaissez-vous qui ont perdu du poids ont affirmé que leur système était un succès, ont écrit un livre sur elles et presque immédiatement après ont repris leurs kilos ? Pour ce genre de littérature, nous avons une personnalité très populaire de la télévision qui a écrit pas moins de 4 livres sur son système de perte de poids, un livre correspondant à chaque régime. Elle finissait toujours par récupérer ses kilos. Maintenant, je vous demande y a t-il un sens de prêter oreille à une personne comme ça ? Bien sûr que non. Il existe des réponses simples et nous allons les discuter.


Appendice :
[22] Leroux, Jean-Yves, Ph.D., a well know Canadian immunologist specializing in collagen research, speaking during a nationally broadcast television special, The Loss of Youth , 2003.
[23] Kari Kivirikko, M.D., Ph.D. and Taina Pihlajaniemi, M.D., Ph.D. Molecular biology of collagens and enzymes of collagen biosynthesis. Collagen Research Unit, Biocenter Oulu and Department of Medical Biochemistry and Molecular Biology University of Oulu, Finland, 2001.
[24] Kari Kivirikko, M.D., Ph.D. and Taina Pihlajaniemi, M.D., Ph.D. Molecular biology of collagens and enzymes of collagen biosynthesis. Collagen Research Unit, Biocenter Oulu and Department of Medical Biochemistry and Molecular Biology University of Oulu, Finland, 2001.

Retour Haut de Page



COLLAGÈNE


La Clé pour Paraître et se Sentir Plus Jeune :

Le collagène type II est le collagène principal trouvé dans le cartilage et est la substance qui confère au cartilage sa résistance à la traction. [25] La clé pour la construction ou réparation des parties du corps est dans la capacité de transformer le collagène en d’autres ressources, comme requis par l’organisme. Donc, pour développer plus de muscles, de tendons et de ligaments, pour reconstruire et réparer les organes et la peau, le corps doit passer par un processus de synthèse protéique. Ce processus métabolique requière un catalyseur (une substance qui augmente le taux d’une réaction chimique, sans souffrir quelque changement que ce soit), le collagène. [26]
 
Perdre du poids en dormant
Jusqu’à récemment, perdre du poids pendant le sommeil était un mythe et un schéma frauduleux. Perdre du poids de cette manière a été un rêve pendant des années. Maintenant, c’est plus qu’une réalité. Franchement, nous perdons tous une certaine quantité de poids pendant le sommeil à cause de la conversion métabolique du collagène et du corps, que nous avons abordé. La plus grande partie du travail catalytique du collagène est bien mieux conduite par l’organisme le soir, pendant notre sommeil. [27] La conversion de matériaux dans le corps requière de l’énergie, et dans l’absence d’un estomac plein d’hydrates de carbone simples/sucre (c’est la même chose), la source d’énergie préférée de l’organisme est la graisse. [28] Ainsi, une raison de plus pour remplir nos corps d’hydrates de carbone avant d’aller au lit.

Le sommeil se produit en phases ou étapes. Les termes chics sont fréquemment associés à des patrons de sommeil avec une fascination presque mystique. Son utilisation est souvent incorrecte. Le sommeil est important. Le sommeil affecte notre jeunesse et notre âge. Pour cela, laissez-moi développé encore un peu ce thème.
Dès que nous nous endormons, nous sommes dans un état de semi-conscience. Pendant cette période, nous sommes vaguement conscients de ce qui se passe autour de nous. C’est pendant ce sommeil léger que nous sommes plus suggestifs. Les personnes peuvent parler, nous pouvons répondre, et nous ne nous rappelons d’aucun mot de la conversation le lendemain matin. Les personnes qui pratiquent l’hypnose le font à ce niveau de sommeil. La première phase ou le niveau de sommeil est la période pendant laquelle la pensée active se prépare à se donner à la pensée subconsciente. Parfois, elle résiste et nous nous réveillons en sursauts. C’est quand nous avons la sensation de chute.
Rapidement nous passons du premier niveau de sommeil à un état dans lequel nous avons des fonctions basiques dans le cerveau et le corps, et c’est cette phase que nous prétendons aborder. C’est l’état ou le corps est dans son meilleur état physique de relâchement. Après cela, le côté subconscient du cerveau se réveille et le corps commence son état de sommeil. L’état de sommeil rêve est caractérisé par des mouvements oculaires rapides causés par notre regard environnant pendant le rêve. Cela est fréquemment mentionné comme le sommeil REM. [29]
Contrairement à ce que j’ai déjà lu ou entendu, vous ne passez pas d’un état à un autre et, après à un autre et, ensuite vous vous réveillez. Au lieu de cela, vous passez par la plupart des niveaux de sommeil plusieurs fois. En réalité, faire le contraire résulte en un sommeil moins reposant.
L’organisme se répare aux niveaux 2 et 3, mais travaille principalement au niveau du REM. De nombreuses fois, il s’auto répare au niveau trois, et se retourne au D & R (Repos et récupération) au niveau 2 avant de retravailler au niveau 3. Et ainsi le cycle du sommeil continue.
C’est pendant le sommeil REM que le corps convertit premièrement le collagène et autres nutriments disponibles en de nouveaux matériaux corporels. Il est nécessaire une extraordinaire quantité d’énergie pour faire cela. Plus les moteurs de conversion sont efficaces, plus de calories d’énergie sont brûlées. De la même façon, plus de déficit de collagène il y a, moins de calories seront utilisées.
L’un des effets collatéraux négatifs des comprimés pour dormir est qu’ils écourtent le circuit des niveaux du sommeil, très souvent ignorant le sommeil REM pour nous aider à atteindre l’état non rêve chimiquement induit.
Une conséquence notable de l’activité du corps pendant la nuit est la perte de poids le matin. Ayez en mémoire que la conversion effective du collagène opère pour réparer les tendons, la peau, les cartilages, et les organes vitaux, ainsi que pour produire des os et des muscles. [30] Observez comment les adolescents dorment plus le matin et comme leur métabolisme est élevé. Le même s’applique pour les enfants qui ne dorment pas forcément plus tôt, mais ils arrivent à obtenir entre onze à douze heures de sommeil. Dites cela à une personne de soixante-dix ans qui se sent bien, s’il ou si elle arrive à avoir un sommeil de sept heures de sommeil. Mais, qui arrive à gaspiller plus de temps et à maintenir son poids ? L’adolescent. Cas clos !

La Nature du Collagène
Le cartilage est composé par quatre ou cinq types différents de collagène. Il existe quatorze types différents de collagène au total, mais il y a plusieurs collagènes primaires qui sont les plus médicinales. Le collagène type II, quand utilisé correctement dans de nombreuses études médicales, a démontré :

1. Améliorer drastiquement la texture de la peau.

2. Réduire la douleur dans les articulations provoquées par des lésions, déformations, ou arthrite.

3. Réduire rapidement le gonflement et la sensibilité dans les articulations.

4. Promouvoir la guérison dans les tendons, cartilages ou lésions dans les articulations.

5. Promouvoir une plus grande perte de poids, quand pris comme indiqué.

6. Promouvoir une augmentation de force et de muscle, quand utilisé en association avec des exercices physiques.

7. Ralentir drastiquement le processus de vieillissement global. [31]

De tous les collagènes, le Type II fonctionne mieux parce que c’est le plus facilement assimilé et utilisé par l’organisme. Il n’est pas toxique ni dangereux pour la santé, à l’instar de beaucoup d’astéroïdes ou d’autres médications. En résumé, l’investigation a prouvé que le collagène Type II est réellement une grande découverte dans le contrôle de la douleur provoquée par des maladies du collagène, telles que l’arthrite et l’arthrose. Celui-ci paraît être supérieur à n’importe quel sulfate traditionnellement utilisé pour traiter ces conditions. [32]
Le Collagène Type II contient le plus grand nombre d’anti-inflammatoires et de substances qui aident les articulations, appelées protéoglicanes, incluant sulfate de glucosamine. Ces protéoglicanes ont plus de 30 ans d’études, elles défendent la capacité de reconstruire le cartilage. Le Type II contient aussi une haute concentration de sulfate Chondroïtine, un puissant agent anti-inflammatoire qui aide aussi le tissu mou. Il a été démontré cliniquement que le collagène du type II réduit les dommages oxydatifs des articulations et, en réalité, est bien meilleur que de prendre les propres glucosamine Chondroïtine.
L’un des grands avantages du collagène type II, c’est qu’il est beaucoup plus absorbable que le glucosamine, la Chondroïtine ou les suppléments de cartilage, tels comme le cartilage de requin ou de poulet. Cela signifie que l’on doit prendre beaucoup moins de collagène type II en comparaison avec d’autres substances. Le Type II produit un effet bénéfique plus important.
 

Appendice :
[25] Collagen Studies, Brown University - Department of Orthopedics, 1997.
[26] Bjorn Steffensen Dagger, Heather F. Bigg, and Christopher M. Overall; The Involvement of the Fibronectin Type II Modules of Human Gelatinase A in Cell Surface Localization and Activation; ABSTRACT from the Faculty of Dentistry and Department of Biochemistry and Molecular Biology, Faculty of Medicine, University of British Columbia, Vancouver, British Columbia V6T 1Z3, Canada.
[27] Ho, Stephen, MD, A Catalistic Study of Collagen Interaction, Journal of Applied Research, Las Vegas, NA, 2003.
[28] Jeff Wilson, Osamu Matsushita, Joshua Sakin, Ca2+ induced switch from helix to sheet triggers collagen binding. American Crystallographic Association Annual Meeting, 21 Juillet 2001.
[29] Leroux, Jean-Yves, Ph.D., a well known Canadian immunologist specializing in collagen research, speaking during a nationally broadcast television special, The Loss of Youth , 2003.
[30] Hunter, G.K. and Goldberg, H.A. (1994) Modulation of Crystal Formation by Bone Phosphoproteins: Role of Glutamic Acid-Rich Sequences in the Nucleatin of Hydroxyapatite by Bone Sialoprotein. Biochemistry Journal, 302, 175-179.
[31] N.A. Nandriopoulos et al., Arthritis Rheum. 19, 613 (1976); D.E. Trentham, R.A. Dynesisus, R.E. Rocklin, J.R. David, New England Journal of Medicine, 299, 327 (1978); A. Tarkowski, L. Klareskog, H. Carlsten, P. Herberts, W.J. Koopman, Arthritis Rheumatism, 32, 1087 (1989).
[32] Leroux, Jean-Yves, Ph.D., a well known Canadian immunologist specializing in collagen research, speaking during a nationally broadcast television special, The Loss of Youth , 2003.

Retour Haut de Page



LIMITATIONS DU COLLAGÈNE TYPE II  - ETUDES CLINIQUES
Le Collagène Type II a une capacité limitée par lui même. Rappelez-vous de l’exemple du cartilage. Il ne s’agit pas d’une espèce de cartilage. Il s’agit de quatre espèces. Par conséquent, tout produit qui ne fournit qu’un Seul type de COLLAGÈNE est très limité.


Le Dr. Jean-Yves Leroux, spécialiste canadien connu dans domaine de l’investigation du collagène et Immunologiste.
Les scientifiques connaissent les limitations du collagène Type II, raison pour laquelle ils se sont concentrés dans les dérivés, tels que la glucosamine. Selon le fameux scientifique d’investigation canadien, le Dr. Jean Yves Leroux, le dérivé ira exécuter bien mieux que le seul composant collagène isolé.


La Matrice de Collagène Plus Supérieure
La matrice du collagène est une substance sûre et bien formulée, qui stimule la production de plusieurs types différents de collagène dans le corps. La matrice de collagène, formulée à partir de collagène pure, produit des résultats incroyables sur le corps humain, quand utilisée dans une base régulière. Les résultats sont généralement observés après quelques jours voire quelques semaines. Il semble que le mécanisme d’action du côté de la matrice du collagène agit sur les globules blancs localisés dans le GALT (tissu lymphoïde intestinal), qui fait partie de notre système immunologique. À mesure que le système immunologique vieillit, ils commencent à attaquer le cartilage de l’organisme avec l’aide des radicaux libres, en induisant de nombreuses maladies du collagène, sur lesquelles nous avons discuté. Quand la matrice de collagène est introduite dans le corps, les cellules, qui attaquent, dévorent certaines des nouvelles cellules de collagène Type II qui sont produites et, ensuite, les identifient comme étant un ami et non pas un ennemi. Le système immunologique est alors alerté pour cesser d’attaquer le collagène type II. En dernier recours, cela diminue le nombre d’incidents en partie responsables de la réaction inflammatoire dans l’arthrite et dans d’autres douleurs des articulations.


L’approvisionnement de protéoglicanes de la matrice de collagène produite inhibe aussi la formation de vaisseaux sanguins dans les articulations et réduit l’attaque d’enzyme dans le cartilage. Cela produit un rajeunissement des cellules productrices de cartilage et une diminution dans la destruction des articulations. Ces même protéoglicanes augmentent aussi efficacement l’épaisseur et la lubrification du liquide synovial, le fluide qui lubrifie les articulations.
De plus, un supplément efficace de matrice de collagène dans sa forme pure, frio-pressionné et non pasteurisé, charge aussi le corps d’inhibiteurs de radicaux livres. Malheureusement, tous, sauf un des collagènes disponible sur le marché, détruisent en grande partie son efficacité à cause de la pasteurisation et du fait de l’ajouter à un liquide. Celui la est le mauvais côté. Le bon côté, c’est que nous avons besoin d’un produit.
 

Les Produits de Collagène Ne Sont Pas Tous les Mêmes
Tout d’abord, laissez-moi juste vous dire que je ne possède aucune action de l’Entreprise Genaco®, et que je n’ai reçu aucun centime de leur part pour recommander le produit Pure-Col®, c’est aussi vrai pour les autres produits que j’ai déjà recommandé dans ce livre. Cependant, j’ai déjà examiné une grande partie des produits de collagène qui existent sur le marché, et j’ai constaté que le Pure-Col® est de loin le meilleur.

Les produits de collagène ne sont pas tous pareils et tous ne proportionnent pas un collagène médicalement efficace. La plupart des collagènes sont tellement mal absorbée qu’ils finissent par être un gaspillage d’argent. Des peu de produits de Collagène qui restent, la plupart a un taux d’absorption très bas, près de vingt pour cent.
Il existe seulement deux produits de collagène qui aident dans la perte de poids, dans la réparation des lésions et dans l’amélioration de la peau. L’un deux est le Collagène liquide Type II et l’autre est le Pure-Col®, une matrice de collagène en forme de capsule.

Le Pure-Col® est le meilleur des produits, parce qu’il est avant tout une matrice de collagène. Celui-ci stimule la production de tous les types de collagène au lieu de fournir un seul des quatorze. Le Pure-Col® est produit à partir du collagène pure à travers un processus de formulation difficile réalisé au Canada, comme résultat d’un partenariat entre le DirectLab et un formulateur français. Le produit final est le Genaco®, lequel a démontré avoir la plus haute bio disponibilité en comparaison avec n’importe lequel des autres produits de collagène, y compris le liquide.

L’un des faits peu connus, c’est que n’importe quel type de collagène, spécialement du Type II, commence à se dégrader au moment où il est exposé au liquide. Ainsi, les préparations liquides faites avec ce type de collagène commencent à se dégrader immédiatement. Pour stopper cette situation, les remplissages, les agents de conservation, et autres ingrédients sont ajoutés pour retarder ce processus. Ce processus additionnel provoque une bioconversion négative, ce qui limite l’efficacité du produit.
Dans une étude assez significative de trois mois, qui a comparé le Pure-Col® avec un liquide et un collagène du marché, le Dr. Stephen Ho, un médecin traumatologiste connu, a évalué les résultats en utilisant cinq groupes de personnes test. Chaque groupe était composé par 30 individus, tous semblables en taille, poids, état de santé, âge et sexe.

Au premier groupe, on a administré le produit Pure-Col® pendant 90 jours ; le second groupe a eu droit au collagène liquide ; le troisième groupe a reçu un supplément de collagène vendu normalement sur le marché ; le quatrième groupe a reçu un placebo composé par des ingrédients neutres ; et le cinquième groupe (le groupe contrôle) n’a rien reçu.
On a vérifié la condition physique des individus avant et après les 90 jours de l’étude pour comparer les groupes. Le Groupe de Pure-Col® a eu les meilleurs résultats, suivit par celui du collagène liquide, celui du collagène du marché, du placebo et, ensuite, le groupe de contrôle. L’étude est indépendante, aucune somme n’a été versée au Dr. pour réaliser cette étude. La tabelle I résume les résultats.

 

Collagène et Collagène Type II

Résumé des résultats de l’Etude Comparative

Groupe Test

Groupe I

Pure Col®

Groupe II

Collagène Liquide

Groupe III

Collagène sur le marché

Groupe IV

Placebo

Groupe V

Groupe de contrôle

Perte de Poids

Perte moyenne de 18 lbs Perte moyenne de 10,5lbs Perte moyenne de 3lbs Perte moyenne de 2lbs Gain moyen de 2lbs
Réduction de graisse corporelle Perte moyenne de 10% Perte moyenne de 4%

Perte moyenne Aucune

Perte moyenne Aucune

Gain moyen de  2%
Réduction de douleurs

Considérable

Favorable Un peu Un peu Aucune
Changements visibles dans la peau

Considérable

Favorable Très peu Aucun Aucun
Changements pour un aspect plus jeune & vigoureux

Considérable

Favorable Très peu  Peu Aucun


*Etude de 5 groupes, de 30 personnes test chaque, pendant une période de 90 jours.


Le groupe Pure-Col® a enregistré des améliorations considérables dans la réduction du poids et de la graisse corporelle, ainsi qu’une réduction considérable des douleurs. Ce groupe a aussi enregistré des augmentations notables dans les sentiments de jeunesse et de vigueur. Le groupe du collagène liquide, utilisant un collagène type II en forme liquide, a démontré des améliorations, mais presque 30% en dessous du groupe Pure-Col®.

Le groupe III, auquel on a administré un collagène trouvé sur le marché, a montré à peine une amélioration nominale. Le groupe placebo, Groupe IV, a reçu seulement une capsule non bioactive. On a enregistré de petites améliorations, la plupart desquelles peuvent être comptabilisées psychologiquement, en effet les individus espéraient avoir des résultats. Ce groupe ne savait pas qu’il n’était pas en train d’utiliser le collagène.
Au groupe contrôle, Groupe V, on n’a pas donné de collagène Type II ni de placebo. Ils avaient des ressemblances par rapport aux autres groupes de I à IV, dans la composition, âge, genre et santé. On a effectué une vérification de l’historique des individus au début et à la fin de l’étude. En plus d’une légère augmentation de poids et de graisse corporelle, il n’a pas été observé d’autres changements.

La conclusion du Dr. Ho a été que la matrice de collagène pure de la marque Pure-Col®, à l’état solide, a été bien supérieure à celle du liquide ou à celle du collagène existant sur le marché. Il a conclu également que le Pure-Col®, pris régulièrement, conduit à une apparence et à une sensation de jeunesse. Les douleurs ont diminué et se sont accompagnées par une diminution significative du poids corporel et de la graisse corporelle. Il a également informé que le groupe qui a pris le Pure-Col® a enregistré un sommeil plus reposant et plus long, ainsi que plus d’énergie pendant les heures d’activité.

Dans une transmission d’une chaîne de télévision nationale, sur le vieillissement, le Dr. Sal Martingano, l’un des spécialistes en collagène type II, a expliqué les raisons pour lesquelles le produit Pure-Col® a eu des résultats bien meilleurs dans l’étude comparative.
 

"Mon expérience et mes recherches ont mis en évidence que le délicat processus d’utilisation du collagène est détruit, même une matrice de collagène est produite par le processus traditionnel d’extraction de chaleur. Les produits qui contiennent du collagène dans un mélange de solution commencent leur processus d’oxydation et de perte de puissance bien avant de l’utiliser, ce qui permet qu’une seule fraction du contenu de collagène soit absorbée.
 L’état idéal du corps du collagène est sans eau ou autres solvants. Le collagène pure est pratiquement une molécule prédigérée pour que l’organisme la puisse absorber directement à travers l’estomac sans diminuer les effets de l’acide."
Dr. Sal Martingano, Mars 2003

"Nous pensons utiliser une base liquide parce que la moyenne aurait coûté beaucoup moins que le processus que j’utilise maintenant. Le problème est la dégradation du collagène. Celui-ci commence à se détériorer presque immédiatement. Pour empêcher que cela n’arrive, nous devrions ajouter des conservants et autres produits chimiques liquides, comme le font les producteurs de collagène liquide. Fait cela marginalement, cela n’aide et crée que d’autres problèmes pour le collagène."
Dr. Jean-Yves Leroux, Immunologiste/Biochimiste, Mai 2003

 

Le formulateur de Pure-Col, le canadien Guy Michaud, a souligné dans une conversation personnelle que nous avons eu, que la décision a été prise quand a commencé le développement d’un système intégré qui permet que la Matrice de Pure-Col® Collagène soit presque 100% biodisponible pour le corps. Un système non homogénéisé de pressage à froid, le Pure-Col® peut être absorbé directement, une fois entré dans l’estomac, évitant ainsi les effets diminutifs de l’acide d’une digestion postérieure.
Le Dr. Patrick Price, un professionnel de santé de Houston, a réalisé une étude indépendante assez significative sur le Genaco®, où il a utilisé trois groupes de patients ayant des caractéristiques essentiellement identiques. Le Dr. Price a constaté que le Pure-Col® produisait une observable amélioration de l’énergie, dans le soulagement des maladies arthritiques et de la douleur et dans la texture de la peau. Un groupe placebo n’a eu que de petites améliorations et le groupe contrôle, tel que dans l’étude du Dr. Ho, est resté inchangé.
Les conclusions des récentes études d’investigation des Dr. Stephen Ho et Dr. Patrick Price produisent des résultats selon de nombreuses autres études effectuées sur le collagène, réalisés en activités d’investigation partout dans le monde.
 

RÉSUMÉ
Il existe 14 collagènes, qui composent la plus grande partie du corps de la peau, tendons, os, cartilages et autres tissus conjonctifs. Bien que naturellement produit par l’organisme, la production de collagène diminue après 25 ans. A 55 ans, plus de 15% de la capacité de production du corps n’existe plus. Après 70 ans, on perd plus de 30%, et ainsi de suite.
 

Une grande partie du travail de réparation du corps se produit pendant la nuit. Sous les conditions adéquates, il peut se produire une perte de poids considérable pendant cette période. La production de collagène du corps entre en déclin, le même se produit avec la quantité de temps de sommeil.

Les maladies dégénératives du collagène associées au vieillissement affectent tout le corps. Les maladies du collagène incluent l’arthrite, la fibromyalgie, la bursite, la tendinite, et d’autres conditions associées. Les rides, les tâches de vieillissement, et la douleur dans les articulations sont les symptômes du collagène dégénéré.

Récemment, de nouveaux produits de collagène, qui aident les maladies du collagène, ont surgit sur le marché. Ceux-ci tendent à être du collagène Type II, matrice de collagène et de produits dérivés de collagène, tels que la glucosamine- Chondroïtine. Des trois, la matrice de collagène a démontré être supérieure aux autres.
La Matrice est recommandée sous forme de Pure-Col®, qui renonce à un processus de pasteurisation et immersion en liquide. Cela maintient ce produit beaucoup plus bioactif que les autres produits qui ont été testés cliniquement.
 

Voici la conclusion : la matrice de collagène et le collagène type II fonctionnent. La matrice est meilleure. Une investigation indépendante a révélé que le Pure-Col® est le produit le plus utilisable et le plus facile d’être assimilé en comparaison avec tous les autres produits de collagène disponibles sur le marché. Perdre son excès de poids et sa graisse corporelle ne sont pas de mauvais effets collatéraux.
 

Retour Haut de Page